23 décembre 2005

Idée de cadeau

À deux jours des fêtes, si vous n'avez toujours pas trouvé de cadeaux pour vos amis ou vos ennemis, voici une idée de dernière minute. Agrandissez l'affiche ci-dessous (en cliquant dessus), imprimez-là et faites-là transférer sur un joli t-shirt.


Cette jolie affiche nous a été envoyée par Act up Paris et le 9ème collectif des sans-papiers.

Disponible, un autre très beau motif pour t-shirts :
1ère greffe de visage réussie !
par Cabu (couverture du Charlie Hebdo du mercredi 21 décembre).



PS. La réaction de N. Sarkozy ici.

Ministère amer


DRDV nous avait prévenu qu'il n'allait pas en rester-là. Aussi voilà ce qu'on pu recevoir quelques centaines (milliers ?) d'Internautes ce matin : un email propagandiste et désinformateur en provenance du Ministère de la Culture, l'instigateur du projet de loi DADVSI (Droits d'auteurs et droits voisins dans la société de l'information).

L'Empire contre-attaque et a besoin de notre soutien pour faire passer sa loi liberticide ? En tout cas, vous pourrez constaster en regardant la vidéo que le ministère n'est pas à cours d'arguments. La bataille de la communication commence. Il est plus que temps de vous demander de l'aide en mettant des bannières sur vos sites, en envoyant des mails et signant des pétitions.

PARLEZ DU PROBLÈME AUTOUR DE VOUS, À VOTRE FAMILLE, À VOS AMIS, VOS COLLÈGUES, VOS VOISINS, VOS CAMARADES DE CHAT OU DE JEU POUR QU'ILS SE MOBILISENT ET RÉSISTENT ÉGALEMENT. CE TRAVAIL PÉDAGOGIQUE EST LONG ET PARFOIS FASTIDIEUX OU DÉMORALISANT, MAIS IL EST NÉCESSAIRE ET EFFICACE. LA LIBERTÉ DE TOUS DÉPENDANT DE L'ENGAGEMENT DE CHACUN.

À lire : L'appel des 13 500 artistes (article de lemonde.fr - 22.12.2005)

Valiza Tools


Hier soir, le magazine tracks (sur Arte) nous avait concocté un numéro en résonnance avec l'actualité, consacré aux net-labels. L'occasion pour moi de découvrir Valiza, un projet de production et diffusion de travaux créatifs appelés Tools. L'équipe s'exprime en ces termes : "Ces travaux sont des commandes ou des créations spontanées issues des membres du collectif ou de personnes extérieures. Principalement de musiques électroniques, les Tools peuvent aussi être faits d'autres formes d'expression: textes, photos, logiciel libre ou travaux multimédias. Originaux et exclusifs, nous les choisissons pour la démarche qui leur est associée, la charge émotionnelle qu'ils comportent et par conséquent, le plaisir qu'ils nous donnent !"

La seule constante est leur libre diffusion ; qu'elle soit partielle ou totale. Alors qu'est-ce qu'on fait ? On diffuse... VT9 Dinah Bird, création choisie dans le vaste catalogue du net-label.


VT9 DINAH BIRD - Musique environnementale - 16/07/2005

"Vito goes to the dentist - Un remix de "Ten Packed Minutes " (1977) par Vito Acconci. Je me suis enregistré avec un micro binaural lors d'une visite particulièrement douloureuse chez le dentiste. Make a Fist and Stretch - Un jingle inspiré des cours de stretching féminins radiodiffusés dans les années 60 aux premières heures du magazine "Women's Hour" de la BBC. Snowballs - Un extrait de la bande sonore de "RVB" - une installation vidéo par les vidéastes irlandais Anne Cleary et Denis Connolly. Ici, un enregistrement de mes pas en train de marcher sur la neige en Norvège. Good night Sweden - Un jingle radio composé pour l'habillage d'antenne de nuit de France Culture dans le cadre d'une thématique sur l'Europe."

Écouter VT9 (Stream via Flash)

Télécharger VT9 (fichier zip de 7.5M contenant les MP3 et la pochette CD)

22 décembre 2005

H-12


Les événements de ces derniers jours m'ont un peu bouleversé... et ce n'est pas fini.

Alors que l'on peut craindre le pire depuis plusieurs semaines, les discussions sur la loi « DADVSI » dans un hémicycle quasiment vide ont été le théatre d'une surprise de taille peu après 23h : deux amendements déposés l'un par le groupe UMP et l'autre par le groupe PS ont été votés par 30 députés contre 28 (rappelons au passage que l'Assemblée Nationale est composée de 577 députés dont 354 UMP).

Ces amendements, les 153 et 154, ont été défendus notamment par Patrick Bloche, député PS, Alain Suguenot et Christine Boutin, députés UMP, au cours d'une longue présentation de plus d'une heure, clairement en opposition avec le projet du gouvernement. Ils légalisent le téléchargement de fichiers couverts par la copie privée (musiques, films, ...) notamment via les réseaux P2P en étendant le principe de la copie privée à tout support depuis Internet (et les autres réseaux de communication en ligne).

La suite ce soir...

(pas de musique en téléchargement avant demain)

20 décembre 2005

H-48


Encore une info lue dans Aieou, le blog de Fluctuat (bénie soit sa descendance) :
"Des députés qui se réunissent la nuit en petit comité, à quelques encablures de Noël, pour voter une loi qui entend modifier une chose aussi importante que les droits d'auteur dans l'univers numérique (et ceci à grands renforts de procédures de pénalisation), je ne sais pas ce que ça vous inspire mais c'est loin d'être reluisant, non ? Ca sent l'embrouille, la lâcheté démocratique, le coup de Jarnac.
Pour ceux qui n'ont rien suivi, le projet de loi DADvSI légalise à peu près n'importe quel système anti-copie proposé par les majors. Pas seulement musicales, mais aussi informatiques (comme Microsoft) ou vidéos. Le droit à la copie privée ainsi que les logiciels libres sont aussi, par ricochet, sur la sellette. Mais le point le plus important de cette loi est, sans doute, la pénalisation du fait de contourner (directement ou indirectement) de tels systèmes, allant jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende dans les cas les plus extrêmes. Plus de détails sur la loi avec "Le DADvSI pour les Nuls" (en version html ou Pdf) proposé par la ligue Odebi.
Prenons un exemple récent : Sony implémentait, il y a peu, un lecteur multimédia sur certaines de ses dernières fournées audio. Ce lecteur était le seul capable de lire les Cds sur un PC mais il installait plusieurs malwares au passage et comportait plusieurs failles de sécurité. Pire, sa désinstallation complète n'était pas implémentée à la base (il a fallu que Sony poste un désinstalleur après le scandal). Eh bien le DADvSI, théoriquement, criminalise le contournement des protections d'un morceau de musique du Cd pour ne pas être forcé de le lire sur le lecteur multimédia espion implémenté.
Les réactions sont à la taille de l'enjeu. Une pétition, lancée par EUCD.info, qui a déjà récolté 117659 signatures personelles et 806 signatures d'associations depuis le 2 décembre. Le maire de Besançon a aussi fait part de ses craintes dans une lettre, accusant à mots couverts Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, de substituer "la loi du marché" aux "libertés individuelles". Et l'EUCD tente encore de contacter les députés pour les envoyer au front ce soir.
A part ça, les baladeurs Mp3 sont toujours préssentis comme LE cadeau de Noël 2005. Dommage que Papa Noël doive bientôt écoper de 3 ans de taule... au moins, ça fera grandir les mômes."

Encore merci Flu

18 décembre 2005

La Férarock prend position face au DAVDSI


Inéxorablement, la date fatidique approche. La loi DADVSI (droits d’auteurs et droits voisins dans la société de l’information) sera en vote le 23 décembre prochain à L’assemblée nationale…

La Férarock (Fédération des Radios Associatives Rock - dont fait partie Radio Béton) souhaite soutenir fortement les acteurs se positionnant contre ce projet de loi. Elle relaie donc dans ce communiqué de presse l’action entamée par EUCD.info (European Union Copyright Directive).

Une pétition est en court à cette adresse.

Le nombre de signataires augmente à grande vitesse (89921 particuliers et plus de 550 organisations - dont plus de 100 entreprises menacées).

Invitez vos proches à signer la pétition. Contactez le plus rapidement possible les présidents de groupe et les députés pour leur demander de s'élever contre le passage en urgence du DADVSI, et de protéger vos droits et libertés, vos loisirs et vos emplois. Affichez sur votre site un appel à signer la pétition ainsi que le nombre de signatures en temps réel.


(dessin de LL de Mars)

Extrait du texte explicatif Eucd.info : « En plus de mettre à mort la copie privée tout en conservant la redevance associée, le projet de loi DADVSI prévoit jusqu'à trois ans de prison et 300 000 euros d'amende pour le simple fait de lire un DVD avec un logiciel non autorisé par l'éditeur du DVD. Un tel acte est assimilé dans le projet de loi à un délit de contrefaçon. Cela revient à dire qu'un éditeur de livres peut imposer une marque de lunettes pour lire les livres qu'il fait imprimer, et que tout lecteur qui se permet de lire ces livres avec des lunettes d'une autre marque est un « pirate ». (…) Par ailleurs, le projet de loi a la capacité de diviser encore plus la société française entre les ayant-accès à l'information numérisée et les autres dans la mesure où, pour la première fois, les auteurs, les éditeurs, les producteurs vont pouvoir interdire la copie privée aux membres du public n'ayant pas acquis une licence d'utilisation. Concrètement, cette disposition transforme le droit de lire en un droit exclusif puisque les logiciels de contrôle d'usage utilisent, par essence, des mécanismes de contrôle d'accès, et que sans accès, pas de lecture. De facto, seuls les titulaires ayant les moyens de s'acheter des licences d'utilisation pourront lire une copie originale ou privée, et ce alors que le droit d'accéder à une oeuvre divulguée ne relève pas du monopole de l'auteur, pas plus que le droit de lire.»

15 décembre 2005

Renseignements Généraux


On m'apprend qu'à l'initiative de Nicolas Sarkozy, il existe une base de données sur Internet où tout le monde peut voir des renseignements sur à peu près tout le monde.
En fait, les infos sont issues de nos passeports. J'ai trouvé des renseignements me concernant, avec ma date de naissance, et même une photo.

Voici l'adresse du site pour que chacun puisse vérifier si des renseignements le concernant y figurent aussi : http://www.scrolllock.nl/passport/.

La vie insignifiante de Brad-Pitt Deuchfalh



Info ou intox ?

Déjà, le titre du blog est intrigant : La vie insignifiante de Brad-Pitt Deuchfalh. Après on apprend qu’il a 15 ans alors on se dit "pouarf un blog d’ado". On lit un peu. On lit encore et on ne peut plus s'arrêter... Ouah ! Il est fort le gamin. J'en lis des extraits à ma copine : Il nous fait bien rire avec ses phrases du genre : "Un homme, tel que ci-dessus décrit, et selon des tests effectués en soufflerie par le professeur Hector Mechenstein, cet homme donc, dans un environnement familier et non-rectiligne, sans lumière aucune, et le zboub à l'air, marche à une vitesse de 4,3 km/h".

Pour être tout à fait honnête, j’ai du mal à croire que ce jeune blogueur a réellement 15 ans (ou alors c'est un génie comme on dit par chez nous), mais quoi qu’il en soit sa plume est bien trempée.

Alors, info ou infox ?

Note : il existe un Comité Anti-Brad-Pitt Deuchfalh sur lequel on apprend que le blog sus-cité aurait commencé le jour où le Journal de Max s’arrêtait... infobis, ou infotox ?

(photo : quelques portraits robots de Brad-Pitt Deuchfalh dressé par des internautes)

Note Bis : La découverte d'un second site anti Brad-Pitt Deuchfalh (La vie pétillante et sensass' de Brad-Pitt Deuchfalh) fera-t-elle avancer l'enquête ?

A Ding Dong Dandy Christmas !


L'assemblée nationale discute cette semaine un projet de loi sur le droit d'auteur et tentent d'inventer le concept de "réponse graduée". Finis les coups de bâton d l'industrie du disque, nous annonce-t-on. Avant toute sanction, le "downloader" recevra d'abord un message dissuasif de son fournisseur d'accès (collabo), puis une lettre recommandée en cas de récidive. Enfin, il risque une amende ("raisonnable", précise le texte). Ma question : comment distingueront-ils le téléchargeur "légal" du pirate de l'Internet ? Par l'analyse des bandes passantes ? Non : par une incursion pure et simple de la vie privée des internautes que la CNIL avait réussi à préserver jusque-là.

Alors en attendant de passer Noël en prison, je vous propose de découvrir aujourd'hui (et en avant-première) le collage sonore consacré à la Noël ici et . (deux épisodes de 30 mn)


(Enfin, pour ceux qui ont le courage de lire ce post jusqu'au bout, un mixmas vous attend ici et (deux parties de 60mn) pour égayer vos fêtes).

Chronique #1 : Audion


De temps en temps, vous retrouverez dans Gimmick une chronique de disque préparée par l'ami Bastien d'Électron Libre, l'émission des musiques électroniques et expérimentales de Radio Béton. On commence cette semaine avec Suckfish, l'album d'Audion (Spectral, Ghostly, La Baleine) :

"Derrière Audion on retrouve le possédé et le prestigieux producteur de Detroit "Matthew Dear". Après son pseudo "False" pour le label de Richie Hawtin (M_Nus) et "Jabberjaw" (Perlon), c'est avec "Audion" qu'il revient pour révéler son coté obscur...Tales from the bass side...Et donc là on ne rigole plus !!!

On l'aura compris, Audion tape très fort avec une techno claquante, toujours sous-tension, délibérément remplie d'arrières-pensées (comme en témoignent les démoniaques et sexuelles "Titty Fuck" "Just Jucking" ou "Kisses" avec un son Rave jamais vulgaire) et contrastant avec des passages d'une techno-Minimale remplis de micro-éléments très "Trippy" ou "Druggy" !

Au final, le son d'Audion restera facilement identifiable et... dégage une energie sexuelle incomparable ! Ma selection de l'année 2005 pour faire peur sur le dancefloor...en 2006...en 2007... Un classique ? Check It."

Bastien

http://www.ghostly.com

12 décembre 2005

MOBILISATION !!!


Dans la nuit du 22 au 23 décembre prochain, l’Assemblée Nationale doit voter un texte de loi appelé DADVSI, pour Droits d’Auteurs et Droits Voisins dans la Société de l’Information.

Considérant la manière dont ce texte doit être présenté devant nos législateurs, certains parlent déjà d’un passage en catamini, ou même d’un vote à la sauvette, pour faire passer une loi scélérate à l’insu du peuple. Dans le fond, il s’agit simplement de mettre la législation française en conformité [tardive] avec le Décret Européen appelé EUCD — EU Copyright Directive. Mais ceci explique mal pourquoi un texte si important doit être voté dans la nuit, et frappé des règles d’urgence qui en interdisent le débat, à un moment où la France [et de nombreux députés] auront l’esprit occupé ailleurs.

Mais, quand on examine la proposition de loi, on est frappé par trois choses :

- la France a rarement connu une loi plus liberticide au cours de ces dernières années. Ce qui est remarquable compte-tenu des lois limitant les libertés publiques et individuelles que des gouvernements récents ont réussi à faire voter dans l’indifférence quasi-totale…
- en l’état, si ce texte avait force de loi demain, ce serait la fin de la création contemporaine dans de nombreux secteurs…
- que le nombre d’inepties, contre-effets, et effets-pervers contenu dans ce texte est tel que seuls les avocats peuvent s’en réjouir, car — comme aux États-Unis d’Amérique — la moindre contestation ou absurdité leur garantit un emploi rentable pendant de longues années à venir.
Une des particularités du EUCD, était que chaque pays membres disposaient d’une liberté presque totale pour incorporer ses dispositions dans sa législation propre. La France a choisi une position tellement maximaliste que même les États-Unis seront dépassés.

C’est une sale habitude en France de voter des lois pour ne pas les appliquer. Ce qui ouvre la porte à deux effets pervers :
- le premier est la disproportion de traitement, voire de l’arbitraire, entre ceux qui sont poursuivis [les pauvres, les jeunes, les immigrés…] et ceux qui ne le sont pas.
- le second est, au vu de l’inefficacité de ces lois non- ou mal-appliquées, la surenchère démagogique pour encore légiférer à outrance. Et de manière encore plus draconienne.
Certains n’hésitent pas à dire que l’application de ce texte en tant que loi va criminaliser les activités suivantes :
- la conception, la programmation et la distribution des logiciels libres/gratuits,
- le ripping de ses propres CDs pour les écouter sur un autre support,
- la mise à disposition d’un morceau de musique par l’ayant-droit si, ce morceau ne contient ni un dispositif GDN — Gestion des Droits Numériques, ou, en anglais DRM, Digital Rights Management —, ni un filigrane numérique permettant de le suivre à la trace.

D’autre part, toujours d’après ces analystes, ce texte obligera les FAI et hébergeurs français à surveiller et stocker l’ensemble des traces de tous les internautes français pour les besoins de détection de contenus illicites, ou qui ont été rendus tels par cette loi.

Je vous encourage à agir et à agir vite, mais pas de faire n’importe quoi : spammer les boîtes à lettres des députés ou membres du MEDEF, ou de la SACEM, est inutile et contre-productif.
Suggestions :
- signez une des pétitions en-ligne (un conseil, lisez avant de signer. Gardez en tête à tout moment que les personnes contre cette proposition de loi ne le sont pas toutes pour les mêmes raisons. Donc, informez-vous, ayez un objectif, et ne faites pas n’importe quoi. Vous trouverez une pétition ici, et une autre ici. Il y en a certainement d’autres…
- parlez-en autour de vous (discutez avec vos amis, votre famille, vos collègues de travail. Sensibilisez les gens sans prêcher. Donnez des liens où chacun pourra chercher des infos et prendra sa propre décision, mais essayez de faire passer la gravité de la situation).
- si vous avez un blog, donnez votre avis, mettez un lien vers les sites qui encouragent les actions que vous soutenez. Encouragez vos proches à faire de même.
- si vous travaillez dans une entreprise, parlez-en avec les responsables
- Contactez votre député, votre maire, votre conseiller général, votre sénateur… (tous les élus ont besoin de comprendre que leurs électeurs sont inquiets des effets de cette loi. Plus vous les contactez — restez concis et poli, mais conscient de l’urgence — plus l’information va remonter dans leurs instances [aussi bien de leur parti que des chambres électives]).
- Écrivez à monsieur le président de la république, et monsieur le ministre de la culture et de la communication, pour leur faire part de vos inquiétudes. (Encore une fois, être concis et poli est plus efficace que long, menaçant ou encore insultant. Mais l’effet de masse est important: plus les gens écrivent et alertent, plus les différentes actions gagneront en efficacité).
- Si vous êtes lecteur d’un quotidien, d’un hebdomadaire, d’un journal gratuit…contactez-les, encouragez-les à parler de ce texte de loi et des implications possibles pour chacun.
- Si vous cherchez quoi faire d’autre… fabriquez des tracts, des flyers, des stickers, des posters, des t-shirts… ne restez pas à rien faire.

Vous trouverez des dossiers complets sur le site eucd.info.

Enfin, un grand merci à Jonathan Munn pour le texte et les infos !

Post-scriptum : Tant qu'il nous reste le rire (c'est déjà ça), allez jeter un oeil sur ce lien : http://www.desordre.net/.

Tératologie #2


On se souviendra que l'année dernière, Hippocamp s'était attaqué - dans une grisante déconstruction sémantique et onirique - à Pet Sounds, le chef-d'oeuvre des Beach Boys. Cette année, l'Hippocampus hippocampus (à moins qu'il ne s'agisse d'un Hippocampus ramulosus) s'est frotté au Sergent Peppers des Beatles. Le petit monstre s'appelle "Hippocamp Ruins Sgt. Peppers...." Et c'est aussi délicieux que délictueux !

Voici les trois premiers titres de l'album :

01 unscrew - sgt peppers lonely hearts club band
02 wolf sun - with a little help from my friend
03 yoshi - lucy in the sky with diamonds (vraiment psyché)

Pour d'autres détournements de la musique des Beatles, cliquez ici et ... et enfin ici.

09 décembre 2005

Copinage #2

Les Fingertips seront en concert à la MJC de Joué-lès-Tours le 17 décembre prochain. C'est l'occasion pour nous de vous faire (re)découvrir ces quatre rudes gaillards dont le rock énergique rappelle des groupes tel que : the Ramones, New Bomb Turks, Supercharger, Spaceshits , Gene Vincent, Oblivians, The clash, Locomotion…

Deux titres extraits de leur premier album Ramshackle !!! sont en écoute ici et

Creative misuse and abuse of musical tools

Derrière ce titre - nettement moins obscur pour des anglophones - se cache l'un des projets les plus excitants du Web. Je m'explique : ce site s'intéresse à la "mauvaise manière" ("wrong use" dans le texte) de faire de la musique. Bien-sûr, il faut entendre "mauvaise manière" par rapport aux clivages et autres poncifs académiques de la musique pompier.

Beaucoup de musique, donc, regroupée en quatre catégories dont je propose pour chacune, une pièce à écouter.

Dans la catégorie électronica, voici Evol avec le titre 1.1 (www.fals.ch, 2001).

Dans le genre "improvisations libres et techniques étendues", j'ai un petit faible pour Derek Bailey (photo) qui nous interprète ce grinçant 10% extra free (fairly early with postscripts. emanem, 1998).

Au rayon "bandes magnétiques et musique concrète", on se souviendra que les Beatles eux-mêmes s'étaient essayé à la musique contemporaine. En témoigne ce revolution nine extrait du White album (apple, 1968).

Nous finirons avec une petite note d'humour en allant chercher Kid Koala dans la rubrique "turntablism" (ou platinisme). Ce dj surdoué ne nous a jamais caché son amour pour le jazz new orleans. Le titre drunk trumpet extrait de son premier album Carpal Tunnel Syndrome (ninja tune, 2000) ne déroge pas à la règle... pour notre plus grand plaisir !

Kiddie Records


Chaque semaine, le site Kiddie Records, hébergé par le monumental Basic Hip Digital Audio (lui-même affilié à l'incommensurable Ubu), propose des 78 tours transférés en mp3s accompagnés de leur pochette digitalisée. Le projet de Kiddie Records est simple : revaloriser l'âge d'or des enregistrements pour enfants (40's, 50's, 60's, 70's) dans une programmation 100 % États-Unienne. Cette semaine, c'est "Two Ton" Baker (animateur de la gande radio de Chicago WGN au début des années quarante) et ses "Merry Music Maker" qui nous convie à leur Christmas Party.

08 décembre 2005

Copinage #1


Nos amis de Radio Propagande (encore une émission de Béton !) infiltrent la toile. Non contents d'analyser, de décortiquer et de critiquer les médias à l'antenne, Radio Propagande propose sur son site bibliographie, filmographie et cyber-liens. Autant d'outils pour que toi aussi, internaute, tu puisses disséquer les médias et ouvrir un oeil lucide sur le monde qui t'entoure. Cerise sur le gateau ? Oui : les archives de l'émission sont aussi en ligne ! Merci qui ? Merci Radio Propagande.

Écoute ici la première émission de Radio Propagande du 29 septembre 2005.

(En bref : Sarko utilise le terrorisme dans Pièces à conviction - D. Jeambar et notre époque extraordinaire
Dossier : Séguéla, Pétain et la communication politique
L'article de la quinzaine : la NR réinvente la délinquance à Tours
Quand les publicitaires confisquent la révolution
La NR nous ment : le forum des jeunes de la Société générale
Michel Rocard et sa communication)

Écoute , l'émission de Radio Propagande du 10 novembre 2005.

(Les médias et les banlieues, première analyse
Dossier : Philippe Val, Alain Duhamel des années 2000
Bourdieu et les voitures qui brûlent)

Rébus Géant



74 noms de groupes sont cachés dans ce rébus géant. En bas à gauche, par exemple, c'est Guns'n Roses, et sur le bord droit, il y a Alice in Chains. Et si je vous dit aussi qu'il y a les Rolling Stones ? Allez ! Encore 70 à découvrir...

(Pour agrandir l'image, cliquez dessus !)

07 décembre 2005

Demain le grand soir ?


En avant-première, voici le collage sonore consacré aux utopies (définition, illusions, désillusions, etc.) réalisé pour Radio Béton et fruit de longues semaines de travail. (durée 30 minutes).

(Illustration : gravure extraite d'Utopia (1516) de Thomas More)

06 décembre 2005

La Sonométrothèque


La Sonométrothèque, c'est cette (très) polémique émission consacrée aux musiques contemporaines et expérimentales, animée par des membres de l'association Le Sonométrographe et diffusée chaque premier mardi du mois sur Radio Béton.

L'intégrale de l'émission du mois de décembre est en écoute ici. (durée : 1 heure)

Tracklisting :

- Otomo Yoshihide et Martin Tétrault : Trace cut 1 de l'album Trace Cuts
- Otomo Yoshihide et Marti Tétraut : extrait de l'album Studio Analogique Numérique
- Sachiko M : Sine Wave 3 de l'album Débrits
- Xavier Charles, Diane Labrosse, Kristoff K.Roll, Martin Tétrault : Tous, de l'album Tous en place pour un set américain
- Formation Filament

(contactez Le Sonométrographe en cliquant ici)

Le téléchargement illégal surnage


Nouvelle victoire pour tous les opposants aux systèmes anti-copie mis en place par les majors sur leurs CD : Sony-BMG a décidé, suite à un scandale largement répercuté sur Internet et à diverses plaintes en justice, de retirer de la vente ses disques musicaux protégés contre la copie par le système XCP et d'en stopper la fabrication. Ces disques installent, à l'insu de l'utilisateur, des petits programmes invisibles (rootkit) rendant leurs ordinateurs plus lents, très vulnérables aux virus, voire permettant à la major de collecter diverses données personnelles.
Tête basse, et faisant suite à Microsoft qui venait de développer un outil permettant d'éradiquer le rootkit des PC infectés, Sony-BMG a dû se fendre également de son propre correctif. Autre coup de frein donné aux politiques anti-piratage : le récent rejet par la commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) de la demande formée par quatre sociétés françaises d'auteurs et de producteurs (Sacem, SCPP, SDRM et SPPF) désirant mettre en place un système automatisé de prévention puis de répression du piratage via les réseaux P2P. Étaient envisagés la collecte des adresses IP des contrevenants et l'envoi, grâce à la collaboration des fournisseurs d'accès, de messages de menaces, avant d'éventuelles poursuites judiciaires.

02 décembre 2005

Tératologie #1



Pour fêter le 11 novembre, Bastien et moi avions réuni nos meilleurs disques afin de vous concocter une émission spéciale "mauvais goût".

L'intégralité de l'émisssion est en écoute en deux parties ici et (durée 2 heures)

01 décembre 2005

Subliminal

Si vous lisez ces mots, ou si, en tout cas, vous êtes face à cette page Internet, c'est peut être que vous avez tapé dans un moteur de recherche le mot suivant : gimmick.
gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick
Vous allez penser que je suis un petit malin qui cherche à attirer des lecteurs en utilisant des récurrences Internet (comme "gimmick") pour dérouter les moteurs de recherche (comme Google). Vous pensez aussi que je suis un petit malin qui cherche à faire du chiffre pour attirer des annonceurs (les publicitaires ayant, il est vrai, tout intérêt placer les marques de leurs produits sur les sites qui attirent du monde, c'est bien normal).
gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick gimmick
Et bien sachez que l'UMP utilise cette même méthode pour s'attirer de nouveaux membres.

30 novembre 2005

Illusions musicales et paradoxes

Diana Deutsch a mis au point des illusions musicales frappantes perceptibles par l'intermédiaire d'écouteurs. La plus simple est obtenue à partir de suites alternées de sons purs de fréquences 400 hertz et 800 hertz, l'écouteur gauche jouant le son le plus aigu lorsque l'autre reçoit le plus grave et inversement. Les sons se succèdent à raison de quatre par seconde. Alors que les oreilles gauche et droite reçoivent des signaux identiques, mais simplement décalés d'un quart de seconde, la plupart des sujets droitiers entendent un son plus aigu dans l'oreille droite alternant avec un son plus grave dans l'oreille gauche - au moment où l'oreille gauche entend un son grave, elle reçoit enfait le son le plus aigu. Le résultat perçu est le même si on intervertit les écouteurs.

L'expérience vous tente ? Enfilez des écouteurs et cliquez ici.

le coin du downloader #1

Sur son site, le DJ suisse Raphaël Ripperton propose régulièrement des mixes de guests (Alex Attias, Borgo, Masaya) ainsi que des titres à écouter ou à télécharger (dernièrement, un remix de Laurent Garnier).

À écouter : Mirkoloko Mix (novembre 2005)

28 novembre 2005

Motion de censure ?

Le duo tourangeau Polemix & La Voix Off risque de ne pas participer à la compilation CQFD (Ce Qu’il Faut Découvrir) du magazine les Inrockuptibles qui sort fin décembre. En effet, la SACEM interdit aux Inrocks de publier le morceau tous les tizenfants où l’on entend Nicolas Sarkozy discourir à l’absurde, réalisé avec trucages. « Nonsense !!!» se seraient écrié des Anglais ! Les raisons de cette censure ? Selon le département juridique de la SACEM, « tous les tizenfants » rappellerait « les crimes nazis et la sélection d’êtres humains, qui plus est d’enfants ». Le second argument du même département est le suivant : « L’amalgame fait de l’image traditionnelle d’un ennemi du peuple français (dans notre cas : Hitler, ndr.) et de l’image d’un représentant élu de ce même peuple (Sarko, ndr.) n’est pas une caricature mais bien un outrage délibéré, ce qui constitue une atteinte intolérable de la vie privée ». Nonsense !!!

Même jour, même heure

Que s'est-il passé le 16 octobre, musicalement parlant ? En 1999, Santana a commencé une course en tête des charts US qui dura 12 semaines. En 1951, Little Richards a fait son premier disque pour RCA, etc. Votre date d'anniversaire est-elle synonyme d'événement musical ? Vous le saurez en deux clics sur le site this day in music.

27 novembre 2005

Sauvons les disquaires #1

Selon l’association technopol, 12 disquaires spécialisés en musiques électroniques ont fermé l’année dernière sur les 126 que compterait l’Hexagone (l’Observatoire de la Musique ne recense pour sa part que 101 disquaires spécialisés en musiques électroniques), soit 10% des effectifs.

Au train où vont les choses, nos virées chez ces disquaires ne seront bientôt plus qu’un vague souvenir. Crise du marché, concurrence de plus en plus manifeste des enseignes en ligne… A ce rythme-là, nous risquons de voir disparaître en quelques années la plupart de ces lieux d’échange et de découverte. Quelles sont les raisons de ces fermetures en séries et surtout, comment y remédier ? L’ Observatoire de la Musique vient de publier une étude sur le sujet disponible sur son site et ici.

Pour obtenir l’étude sur les disquaires réalisée par Technopol, envoyer un courriel en cliquant ici.

Les informations sur le Fisac sont à demander aux Directions Régionales des Affaires Culturelles ou au ministère de la Culture.

25 novembre 2005

The Beastles


Un mash-up signé Dj BC. Plutôt très réussi. Courrez-y avant que la bande passante du monsieur ne soit saturée, ce qui ne devrait pas tarder... (d’autre "mash-ups" ici).

Dj BC whatcha want, lady ? (mp3)
Dj BC sure-bla-di shot-bla-da (mp3)
Dj BC hold it together now (mp3)

24 novembre 2005

Retour de flammes

Une banlieue maudite
En zone interdite
Une armée de flics
Marqués par la haine
Les jeunes se dechaînent
On en a rien à perdre
Les bagnoles crâment
La zone est en flâme
Et la folie gagne
Les gamins rebelles
Brûlent des poubelles
Ce soir c'est la fête

Texte d'un groupe de hip hop après les dernières émeutes de banlieues ?
- Non, une chanson prémonitoire de Bérurier Noir enregistrée en 1984 ("Petit agité" dans l'album "Concerto pour détraqués").

- Merci à Alain Montigny pour ce brulant souvenir -

Télécharger, c'est (le) mal !

creative commons

Le site fluctuat nous apprend qu'en 2006, il y aura le creative commons Three Sixty Five. Le concept est identique au 365 Days project hébergé en 2004 par ubuweb (voir la liste des liens) : un mp3 par jour, gratuit et librement téléchargeable. Les mp3 seront sous licence Creative Commons, c'est à dire une variante "light" du copyright, moins contraignante et obsolète, disponible sous 6 déclinaisons pour couvrir les différents besoins légaux des artistes. Allant de l'obligation de citer l'auteur à la rémunération de l'artiste ou la cession de certains droits, ces licences ouvrent un champ légal encore à définir mais plus en adéquation avec les nouvelles habitudes de consommation des produits culturels.

Le Creative Commons Three Sixty Five proposera donc, à partir du 1er janvier 2006 à 12h01, un mp3 d'artiste (sous licence Creative Commons) par jour. Pour en profiter, deux possibilités : le blog ou le podcast RSS, qui offrent déjà un titre en amuse-gueule.

On vous en reparlera au nouvel an.

22 novembre 2005

Professeur Arnold


Merci à Arnold Schwarzenegger de prendre soin de nos bourrelets avant les fêtes de fin d'année ! Un disque complètement irrésistible dégoté par l'incontournable radio New-Yorkaise WFMU (voir la liste des liens).

Quelques chefs-d'oeuvres à écouter ici et maintenant :

- Gladys Knight and The Pips : Save The Overtime For Me (mp3)
- Journey : Don't Stop Believin' (mp3)
- Champagne : Let Your Body Rock (mp3)

L'oreille ethnique

En attendant une spéciale "Inde" le mois prochain, la rediffusion de l'oreille ethnique #1, c'est ce midi (13h30) sur Radio Béton.



(désormais en archive audio ici)

Bootleg Party Mix

DJ Zebra et Loo & Placido seront les présidents d'une soirée entièrement consacrée à la Bastard Pop qui se déroulera le 26 novembre prochain au ZinZin (8 bvd de la Madeleine 75009 Paris). Ajoutez à cela deux Dj's de San Francisco en guests : Party Ben et Adrian & the Mysterious D pour s'assurer une soirée réussie.

Ci-dessous, le fly de la soirée :


DJ Zebra - Mickey 3Dez (Mickey 3D vs Noir Désir) (mp3)
DJ Zebra - Camille as you are (Camille vs Nirvana) (mp3)
DJ Zebra - Melodie Dub (-M- vs L.K.J.) (mp3)

Arto Lindsay Trio


Jazz hybride, avant-gardiste, alternatif... difficile de qualifier la musique d'Arto Lindsay. Artiste éclectique (guitariste, chanteur, parolier, compositeur, producteur, comédien...), Arto s'impose en éternel agitateur, s'appliquant à mélanger les genres et à brouiller les pistes. Il sera ce soir en concert au Confort moderne accompagné par Micah Gaugh (claviers, samples, saxophones) et Melvin Gibbs (basse).

On reparlera du concert dans quelques jours. Promis.

Loic Blairon vs Cédric Piromalli


À l'occasion du concert organisé par le Petit Faucheux et Jazz Région Centre le 25 novembre prochain, nous accueillerons cet après-midi Loïc Blairon dans les studios de Radio Béton qui nous honorera sans doute de quelques notes de contrebasse. L'équipe de Jazz Région Centre et Cédric Piromalli seront également dans le sudio pour se préter au jeu de l'interview.

L'improvisation solo de Loïc Blairon est en écoute ici

21 novembre 2005

Cerveau disponible


Enfin, je me décide à mettre la main à la pâte... Est-ce parce que le blog cerveau disponible s’est donné pour mission de nous aider à valoriser collectivement nos cervelles ? Est-ce parce que le climat glacial qui frappe à ma porte m'encourage à rester devant mon ordinateur plutôt que commencer à effectuer mes achats de noël ? Toujours est-il que nous fêtons ce soir la naissance du blog "Gimmick" à grand renfort de Kir au cassis ! J'espère y apporter quelques liens croustillants et quelques sons surprenants le plus souvent possible. À bientôt.