27 novembre 2005

Sauvons les disquaires #1

Selon l’association technopol, 12 disquaires spécialisés en musiques électroniques ont fermé l’année dernière sur les 126 que compterait l’Hexagone (l’Observatoire de la Musique ne recense pour sa part que 101 disquaires spécialisés en musiques électroniques), soit 10% des effectifs.

Au train où vont les choses, nos virées chez ces disquaires ne seront bientôt plus qu’un vague souvenir. Crise du marché, concurrence de plus en plus manifeste des enseignes en ligne… A ce rythme-là, nous risquons de voir disparaître en quelques années la plupart de ces lieux d’échange et de découverte. Quelles sont les raisons de ces fermetures en séries et surtout, comment y remédier ? L’ Observatoire de la Musique vient de publier une étude sur le sujet disponible sur son site et ici.

Pour obtenir l’étude sur les disquaires réalisée par Technopol, envoyer un courriel en cliquant ici.

Les informations sur le Fisac sont à demander aux Directions Régionales des Affaires Culturelles ou au ministère de la Culture.

Aucun commentaire: