30 mars 2006

Stop DRM.info

"Le collectif de citoyens StopDRM (Non aux verrous numériques), né sur internet à l’occasion des débats sur la loi DADVSI, annonce l’organisation de leur nouvelle flash-mob le jeudi 30 mars 2006. Celle-ci fait suite à leur action du mercredi 22 mars 2006 dans plusieurs villes de France.

Cette nouvelle flashmob "La musique que j'achète m'appartient" sera silencieuse pour illustrer le verrouillage de la musique par les DRM.

Ce collectif, à l’instar d’autres associations, dénonce un texte de loi qui, sous la pression de l’industrie du disque, et au risque de couper durablement les internautes des artistes, instaure l’état d’urgence numérique. Cette législation, où chaque sous-amendement contredit le précédent, est un monument d’ambiguïté qui place tous les citoyens en situation d’insécurité juridique. Exemple de manque de réflexion manifeste : il est moins dangereux de télécharger illégalement un fichier (150€ d’amende) que d’acheter un CD protégé et d’en faire une copie de trop (750€ d’amende).

Le collectif refuse la pénalisation du contournement des DRM : ni l’industrie du disque, ni la police n’ont à s’immiscer dans la vie privée du consommateur et le verbaliser 750€ pour une 6ème copie d'un CD acheté en bonne et due forme. C'est pourquoi StopDRM s'élève contre ces “mesures de protection” et invite l'ensemble des citoyens français à refuser d’acheter les CD et DVD bridés qui mettent en danger leur vie privée et les exposent pénalement. Il appelle le gouvernement à retirer ce texte de loi et demande aux sénateurs de le rejeter, au conseil constitutionnel de le censurer et à tous les acteurs politiques d'ouvrir un véritable débat démocratique qui fasse prévaloir l’intérêt général et la culture.

En attendant, le collectif continuera d'informer le grand public des risques encourus et de préconiser le boycott des produits munis de DRM. Ainsi une autre action surprise “sauterelle d'avril” est d'ores et déjà prévue samedi 1er avril dans des magasins Virgin Megastore.

Pour reprendre les mots de Coluche : « Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas ! »"

Instructions à venir: www.stopdrm.info

Contact : stopdrm@gmail.com

Aucun commentaire: