27 mai 2006

Katerine

Ma semaine de festival se termine ce soir avec une soirée (nuit) bien remplie. Au programme : Debout sur le zinc, Amanda Woodward, Katerine (photo), Happy Face, Two Tone Club, Natty Bass Live et Polemix & la Voix Off. Le tout est à Tours et gratuit...
Plein de choses à écouter donc !

5 commentaires:

citrus peeler a dit…

arrivée à 23h50 à la Gloriette.
mais où est la scène ? Ah ! peut être là bas ? j'avance difficilement en essayant de me frayer un chemin dans cette jungle humaine, heurtant de ci de là quelques cadavres (?) dans la pénombre. 00h00 j'abandonne à mi-chemin et décide d'aller 'm'en jeter une". 00h10 je décide que j'en ai marre de cette ambiance électrique (pas pour l'éclairage mais pour les bagarres. Peut être encore rupture de stock au rayon chichon) et éthylique, et que j'irai voir Katerine au Rockomotives, ...et que qu'est-ce que je fous dans un festival où le producteur traite sa musique de "branchouille mais bien" (ça rime avec couille et sein, ah ah ah). je suis rentré à 00h20 et j'ai allumé la fm et degusté son concert en direct live stereo dolby surround sans me faire vomir sur les pieds. :-) cool

marvin rouge a dit…

En effet, quel étrange concert que celui-là... je n'ai jamais pu faire l'interview du Monsieur ! Interview prévue à 18h : "nan, j'ai pas envie !" On insiste. P. Katerine finit par dire : "Ok pour 19h45" OK aussi de notre côté. A 19h45, Monsieur ne voulait plus : il n'avait plus envie... Et ça a été comme ça toute la soirée. Je lui avais pourtant préparé de bonnes question... notamment sur son passage chez Cauet ! (il y a environ 1 mois sur TF1)

citrus peeler a dit…

alors si Katerine passe chez Cauet, il peut bien aller dans un festival Béton !!!

sylvain fesson a dit…

Hello Marvin,
J'ai découvert ton blog par hasard et je suis en train d'y surfer un peu. Si Katerine t'intéresse, je t'invite à faire un petit tour sur mon site http://parlhot.over-blog.com où se trouve une interview fleuve de l'artiste !
A+
Sylvain

marvin rouge a dit…

Merci pour le plan. C'est bien chez toi, dis !