16 juin 2006

Raymond Devos (1922 - 2006)

"Mesdames et messieurs, on va faire une grande émission sur moi, une émission posthume, une émission post mortem, ils appellent ça. Je lui ai dit “je vous remercie de penser à moi, mais pourquoi ne la faites-vous pas de mon vivant ?”. Il m’a dit “dès que vous ne serez plus de ce monde, votre taux d’écoute sera beaucoup plus élevé. Il faut penser à l’après-vous. L’après-vous, c’est pour quand, d’après vous ?”. Je lui ai dit “d’après moi, c’est le plus tard possible”. Il m’a dit “c’est trop tard, faut la faire maintenant”.

(Raymond Devos, Gloire post mortem, 1989)

Aucun commentaire: