16 janvier 2007

Anouar Brahem

"Son besoin de sortir de la tradition, comprise comme la stratification d’expériences sonores reconnaissables, pour explorer d’autres territoires, l’a conduit à croiser le chemin de musiciens issus de cultures musicales d’époques et de régions différentes, jouant aussi bien de la musique de la Renaissance, du flamenco ou du jazz que de la musique classique indienne. À une période où le dialogue entre ces musiques ne connaissait pas encore la détestable vanité frénétique actuelle, il vivait ces rencontres, qui ont fait mûrir sa capacité à assimiler et à se confronter à l’autre." Paolo Scarnecchia

- Salvator Kirche, Duisburg (Allemagne), le 19 mars 2000 -
Claquent les voiles (7'54'')
Kashf (11'02'')
Mazad (12'17'')
Telwin (16'37'')

Anouar Brahem : oud
John Surman : clarinette basse, saxophone soprano
Dave Holland - contrebasse

>> acheter un disque d'anouar brahem

3 commentaires:

Guillaume a dit…

J'ai eu la chance de voir Anouar Brahim au festival de Jazz d'Amiens en 2005 et j'en ai gardé un très grand souvenir mais aussi une immense frustration. Car ce grand musicien joue sur un registre fort douloureux: ces musiciens et lui sont capable d'envoler musicale incroyable mais ils se limitent à de court aperçue de ce talent incroyable. Cette attitude mets le publique dans un état d'attente incroyable, on goûte chacune des notes attendant la suivante avec très grande attention, de façon à ne rater aucune des miettes qu'ils se décideront à nous lancer. Mais lorsque l'un d'eux se décident à un solo, c'est une vague orgasmique qui traverse la salle telle une lame de fond balayant un navire. Il nous souffle le chaud et le froid, c'est à la fois frustrant et grandiose. A voir.

Anonyme a dit…

Hi there,

Great concert tracks. I have all Anouar Brahem albums, but have never heard or seen him live. There seem to be 5 more tracks from this concert on trading lists. ... Do you happen to have the rest of the concert too?

THX

marvin rouge a dit…

I'm sorry but I really try to upload extracts only... no full concerts (when possible)